Besoin de conseils ? Des experts sont à votre écoute au
09 50 53 77 24
Actualités

Le Bois Raméal Fragmenté (BRF), c’est quoi ? – Les aventures de Polo #1

Bienvenue dans la première histoire de Polo, notre ami basidiomycète. Dans cette série d’article vous allez apprendre les prouesses dont ce dernier est capable pour améliorer le traitement de vos sols ainsi que les techniques qui en découlent.

Ça commence au petit matin du monde, il faisait très frais sous la brume épaisse. En fait, oui, on m’a demandé de vous raconter mon histoire. Il paraît que vous les hommes, vous vous intéressez à moi depuis peu.

C’est une nouvelle technique comme vous dites, vous en inventez beaucoup il parait, des bonnes et des moins bonnes. Vous appelez ça le bois ramifié fragmenté, BRF vous dites. Raméal plutôt d’ailleurs : personne ne sait ce que ça veut dire ; il suffit de remplacer le l par u à la fin : on comprend alors que c’est du bois qui vient des rameaux des arbres, c’est ça : le Bois Raméal Fragmenté.

Pour moi, ça me fait monter la salive : j’adore le bois, surtout le jeune bois. Je viens le croquer d’une façon telle que personne ne sait le faire à ma place. Bon, pour que ce soit plus sympa, on va se présenter : je m’appelle Polo et je suis le champignon basidiomycète pour lequel vous porter un si grand intérêt. J’aurai plus m’appeler Lily mais chez nous, il n’y a ni fille ni garçon. Vous êtes curieux, c’est normal quand on est ignorant…

Vous me trouvez idiot ? Mais pas plus que vous. Je fais partie des basidiomycètes. Mycète, ça veut dire champignon. Nous sommes tout à fait différents des plantes, les végétaux et tout autant différents que les animaux, dont vous les hommes faites partie. D’ailleurs, ça fait très peu de temps que vous venez de nous classer enfin dans un règne à part : le règne des champignons. Au nom de tous mes frères, je salue ce premier effort de reconnaissance.

Basidio ça n’a rien à voir avec une bonne base d’idiotie, ça veut dire baside. Une baside, c’est une différenciation de certaines des cellules des champignons de ma catégorie : elles divisent leur noyau cellulaire en deux parties avec moitié moins de chromosomes ; puis, chaque baside produit en général quatre petites boules qui se séparent les unes des autres. Quand le processus est suffisamment avancé, les petites boules se séparent et tombent ; elles sont si légères que le vent les emporte au loin. Chaque boule ainsi libérée devient une spore de champignon : c’est ainsi que je me dissémine dans le territoire par le vent.

Les basides éclosent sur les lamelles qu’on trouve sous mon chapeau qui s’élève grâce à mon pied. Hey oui, les basidiomycètes sont les champignons avec pied et chapeau. Mais je suis bien autre chose que le simple pied et chapeau que vous ramassez pour vous repaître de nous. Vous en doutez ? Attendez la suite…

À bientôt, Polo le basidio