Une mine d’informations pour produire votre BRF !

Publication par Henry Joël Sion le 1 août 2017

Le BRF, mais qu’est-ce que c’est au juste ?

Le B.R.F restitue la vie à la terre et la rend durablement fertile !

Vous avez accès à vos haies, buissons, arbustes et arbres : Taillez les, ils seront heureux d’être aérés et fourniront une matière fertilisante de qualité un fois que vous les aurez broyés. Ce broyat, épandu sur le sol redonnera, si besoin, vie à vos sols comme vous le découvrirez ci-après.

Quels effets produit-il dans nos sols ?

Le BRF ou Bois Raméal Fragmenté, reproduit le sol de la forêt : il est souple, aéré et tout y pousse sans engrais chimiques ni pesticides. L’explication provient d’une longue observation de la constitution naturelle de l’humus forestier ayant abouti à cette découverte : des branches d’arbres, poussées par les vents, les tempêtes, le poids de la neige et autres facteurs, tombent sur le sol et de là commence le processus…

Et alors ?

Et bien une fois sur le sol, des spores de champignons en attente dans la terre, viennent se fixer sur les points de contact offerts par les branches pour venir y brouter la lignine dont ils se régalent

Et que se passe-t-il ensuite ?

Les spores digèrent ce sucre circulant dans les veines du bois et c’est après cette dégustation que la vie prend possession de la terre !

Mais comment ?

Par millions, les spores digèrent la lignine et ils produisent alors des excréments qui font le régal d’une première famille d’insectes vivant à fleur de terre. Puis ces spores, pour grandir et devenir champignons, lancent leur racines appelées mycélium sous la surface. Une deuxième peuplade d’insectes sous terrains est alors attirée par ces racines dont elle se nourri. Et le fil de la vie se propage jusqu’à l’arrivée de prédateurs qui viennent se nourrir de ces insectes et ainsi de suite dans la profondeur de la terre.

Et quel est le résultat ?

Et bien tous ces rampants, gratteurs et fouilleurs,  produisent à leur tour de précieuses déjections qui alimenteront le sol en matières organiques et nourriront d’autres insectes qui viendront coloniser ces espaces.

Quelle utilité pour la terre ?

Gigantesque, pourrait-on dire !!! Toute cette vie aménage son habitat propre : les vers de terres creusent des kilomètres de galeries d’assez gros diamètre tandis que les petits et moyens insectes creusent aussi leur route à tous les niveaux, de la profondeur à la surface. Ce faisant, la nature vient apporter un élément essentiel qui est l’eau ! Mais comment direz-vous ? Très simplement, la pluie, la neige et les glaces fondantes pénètrent dans le sol et s’infiltrent dans les ramifications innombrables des galeries de tous diamètres.

Mais encore ?

Deux phénomènes se produisent alors :
1) Les galeries souterraines retiennent l’eau de pluie et l’oxygène : marchez dans une forêt et vous constaterez que le sol est souple !
2) Ces fameuses galeries initiées par des milliards et des milliards d’invertébrés vont retenir l’eau dans le sol, le décompacter et lui donner durablement cet élément sans lequel rien ne peut survivre…

Quelle est donc la conclusion de ce phénomène ?

Il n’y en a pas qu’une seule mais une multitude :

Agriculture moderne et sols arides :

  • Rappelons qu’un sol laissé à l’abandon puis exposé aux intempéries fini par sécher en surface et devient dur sous le soleil. La pluie finit par ruisseler dessus sans y pénétrer : la vie souterraine peine alors à s’y maintenir.
  • Ajoutons un labour qui retourne la terre et voici qu’il détruit le fragile habitat souterrain sous le soc de la charrue. Schématiquement, la vie souterraine et naturelle (voir plus haut) n’étant plus possible, elle ne fournit plus les éléments nutritifs minéraux et organiques nécessaires à la vie, à la santé et à la croissance des plantes. Devant cet obstacle, l’être humain a alors décidé, pour accélérer artificiellement les processus de croissance et de rentabilité, de supplanter tout cela par la chimie avec les conséquences que l’on sait…

Mais comment retrouver et utiliser un processus naturel pour rendre sa vraie fonction à la terre ?

Retrouver des sols durablement vivants, sains et fertiles sans produits chimiques ?

Laissez aller votre curiosité en écoutant (gratuitement) l’interview d’un spécialiste qui apprend comment s’inspirer du sol des forêts pour soigner proprement, durablement et de façon productive vos champs et jardins sur le long terme, en cliquant sur le lien ci-dessous :

Sources :
Bernard Mercier, agronome (interview)
Plus d’informations sur la lignine


Retour à la liste des actualités
Recevez nos futures lettres d'information